« DE L’INDUSTRIE DU FUTUR…A LA SUPPLY CHAIN 4.0 »

Le 4 décembre 2017, le groupe professionnel Supply Chain et Achats de la Société des Ingénieurs Arts et Métiers, association d’alumnis d’Arts et Métiers en collaboration avec l’école, co-organisaient la conférence « DE L’INDUSTRIE DU FUTUR … A LA SUPPLY CHAIN 4.0 » sur le campus lillois.

Le lieu, le campus Arts et Métiers de Lille n’a pas été choisi au hasard et le thème : « De l’industrie du Futur… à la Supply Chain 4.0 » a été mûrement réfléchi jusque dans la sémantique de son intitulé qui fait référence au défi industriel que l’industrie française doit relever. La conférence a été orchestrée par Robert CANONNE, membre d’honneur de Fapics, Président du Groupe Professionnel Supply Chain et Achats de la Société des Ingénieurs Arts et Métiers et ancien professeur sur le campus de Paris en gestion de la production industrielle et lean management.
Dans ce campus lillois qui date de 1900 avec son architecture de briques et de verrières, trône encore une haute cheminée et une magistrale machine à vapeur emblématique de la 1ère révolution industrielle. Les étudiants y passent devant chaque jour pour accéder au laboratoire ultra-équipé de robotique. Un lieu hautement symbolique pour organiser ce premier événement et débattre des usines du futur.

L’industrie du futur …La fin de la prévision et de la planification ?

Alors que les technologies permettent aux industriels d'être de plus en plus agiles, à quoi sert-il de continuer à gérer un processus de prévision et de planification souvent complexe ? Patrick DOLE, principal business consultant chez l’éditeur de logiciel DYNASYS a expliqué comment et pourquoi les entreprises doivent améliorer leurs prévisions prenant en compte les environnements différents de production.

4 grandes stratégies de production ont d’abord été rappelées

  • « Engine to order » (ETO), incluant un travail de conception du produit
  • « Make to order » (MTO) : fabrication déclenchée par la commande ferme d'un client qui inclut une fabrication à la demande avec une tendance forte à la personnalisation
  • « Assemble to order » (ATO) : lorsqu'on utilise des composants existants (fabriqués pour stock) pour exécuter un produit en réponse à une commande.
  • « Make to stock » : (MTS) la fabrication est déclenchée par l'anticipation d'une demande solvable d'un produit avec des caractéristiques définies par le fabricant.

Avec l’industrie 4.0, le cycle de production et de vie d’un produit et son système de prévision ont été bousculés avec des flux d’information plus rapides mais aussi plus collaboratifs. Le Machine Learning mais encore IoT (Internet des objets) vont permettre de donner de la fiabilité à la planification et d’adapter la Supply Chain.

« Il est fréquent de constater que les financiers font leurs prévisions, mais aussi les commerciaux, les planificateurs, les responsables industriels et marketing. On ne franchira pas le pas de la Supply Chain 4.0, si chacun travaille dans son coin, avec des fichiers Excel sans collaboration ».

C’est pour cela que l’on a besoin d’outils pour permettre de piloter, d’analyser et d’aligner tous les services de l’entreprise car prévoir c’est aussi comprendre ses erreurs pour s’améliorer et mettre en place un processus d’amélioration continue.

Prévoir c’est déjà d’être agile …et « Ne pas prévoir c’est déjà gémir »

En citant Leonard de Vinci, Patrick DOLE a souligné ensuite les enjeux de prévision, de planification et d’anticipation des ressources humaines :
« Améliorer la qualité des prévisions de 3% c’est augmenter de 1% son service client et par la même occasion augmenter sa marge opérationnelle de 0,5%. Au-delà des chiffres il faut des collaborateurs-rices formé-es aux nouveaux enjeux du Supply Chain Management et l’analyse des données issues de la Suppy Chain 4.0 ».
« Avec l’intelligence artificielle (IAE) et le Machine Learning, il faut nécessairement des talents capables de gérer et d’analyser ces flux d’informations. Ce sont des métiers relativement récents qu’on appelle notamment data scientist. Ils sont très recherchés et, chez Dynasys nous avons anticipé et nous embauchons ces nouveaux profils, maillons essentiels dans la Supply Chain 4.0. ».